jeudi, février 28, 2008

la nostalgie camarade...



"Ah ! Comme ils vont regretter tout le monde ! Mitterrand ! Et De Gaulle ! Et même Georges Marchais ! Et même Chirac, le Brejnev du gaullisme, celui qui savait que ne rien faire est ce qui permet de mourir lentement. Du reste, Chirac, ils avaient voté pour lui, contre Le Pen. Le Pen ? Un du monde d'avant, lui aussi. Avec Casse-toi-pauv'-con et sa bande, on finira par le regretter, le vieux borgne, vous verrez. Quand il criait "hou !", Le Pen, on avait peur une minute, on manifestait dans la joie, et tour était joué. Nostalgie ! Le Casse-toi-pauv'-con, lui, il est Président, il verrouille."

Alain BADIOU
De quoi Casse-toi-pauv'-con est-il le nom ?






Dominique Grange - les Nouveaux partisans

(Non, je ne vire pas mao, c'est juste en complément du Badiou... aaah la gauche prolétarienne, humpffff...)

3 commentaires:

birahima2 a dit…

vu l'état du canapé sur le précédent billet, je ne m'attendais quand même pas à une couette en soie.... ( de Chine).

thé a dit…

Oui, mon non plus.
M'attendais pas à un tel complément-compliment.

Sinon, il est le nom, hélas, de bien de choses.

Badiou, c'est qu'un ex de Mao. Allez, rajoute.

ubifaciunt a dit…

Oui, j'ai craqué ce matin au réveil après l'écoute de je ne sais quelle polémique encore sordide et j'ai regretté Chirac une demi-seconde. La honte.

D'où l'expiation par le Badiou et donc le Mao.

Je retourne me fouetter.