dimanche, février 24, 2008

à celle qui doute...











Richard Desjardins - Tu m'aimes-tu

15 commentaires:

Elle a dit…

Du non « real » au système de (at) traction (non) linéaire.

Le 45°30’/73°35’ s'achève. Tu le sais-tu?

Duran a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
thé a dit…

Pourquoi on t'envoie sans arrêt l'antivirus-xp ?

Aime beaucoup " Tu le sais-tu ".

En ai profité pour l'écouter en boucle.

J'aime beaucoup aussi cette phrase de Slavoj Zizek : " Nous allons devoir redevenir utopistes. "
Sortie de son contexte.
Quoique, le contexte, j'aime aussi.
Et, puisque tu parlais des lacaniens.( 2 n, peut-être ?). Je sais plus où. J'ai cherché dans tes messages précédents et pas trouvé. J'espère ne pas l'avoir rêvé.

ubifaciunt a dit…

@ elle : Oui, simplement oui.

@ thé : L'augmentation de gens qui me citent Zizek en ce moment fait qu'il va vraiment falloir que je m'y mette. Sinon, oui pour les lacaniens, dans mon "ode à Bayrou" (hou hou) chez la fémininsingulier.

birahima2 a dit…

Richard Desjardins   1990  "Tu m'aimes-tu"

Ton dos parfait comme un désert
Quand la tempête a passé sur nos corps
Un grain d'beauté où j'm'en vas boire
Moi j'reste là les yeux rouverts
Sur un mystère pendant que toi tu dors
Comme un trésor au fond de la mer

J'suis comme un scaphandre
Au milieu du désert
Qui voudrait comprendre
Avant d'manquer d'air

Y est midi moins quart
Et la femme de ménage
Est dans l'corridor
Pour briser les mirages

T'es tell'ment tell'ment tell'ment belle
Un cadeau d'la mort
Un envoi du ciel
J'en crois pas mon corps

Pour moi t'es une prisonnière
En permission qu'importe le partenaire
J'dois être le vrai portrait d'ton père
Une dare devil Nefertiti
Des sensations c'tu ta philosophie
D'aller coucher avec un homme t'haïs

Pour moi t'as dit à ta chum
" Checkc le gars 'ec des lunettes
M'as t'gager un rhum
Que j'y fixe le squelette "

Y est midi moins quart
Et la femme de ménage
Est là pis a fait rien qu'
Compter les naufrages

T'es tell'ment tell'ment tell'ment belle
Un paquebot géant
Dans 'chambre à coucher
Je suis l'océan qui veut toucher ton pied

J'pense que je l'ai j't'ai sauvé'a vie
Dans queuqu'pays dans une vie antérieure
La fois j't'ai dit " Va pas à Pompéi ! "
C'est quoi d'abord si c'est pas ça
C't'à cause d'un gars qui t'a tordu le cœur
J't'arrivé drett'avant qu'tu meures

C'pas pour mon argent
Ni pour ma beauté
Ni pour mon talent ...
Tu voulais-tu m'tuer

Y est midi tapant
Et la femme de ménage
A cogne en hurlant
" J'veux changer d'personnage "

T'es tell'ment tell'ment tell'ment belle
J'vas bénir la rue
J'vas brûler l'hôtel
Coudon ...
Tu m'aimes-tu
Tu m'aimes-tu

----------
la
la
la
la la la
la
la
la
la la la
la
la
la

ubifaciunt a dit…

oui oui, merci pour les paroles...

une des plus chansons d'amour au monde, je crois, vraiment, même si je comprends pas tout aux paroles que c'est compliqué le québécois...


(du coup je me la remets et je vais chanter...)

birahima2 a dit…

salut,
j'aimerais bien que Thé parle de Slajov Zizek aussi

Rimbaud, je est un autre
Lacan, je est un autre

thé a dit…

ça y est, atavisme, me rappelle. Il y a d'ailleurs quelque chose qui m'échappe entre Bayrou et les lacaniens. C'est peut-être hors de propos ?

Oui, une des plus belles chansons. Des chansons d'amour, c'est difficile à faire sans que ce soit niais.

à birahima
Slavoj, j'aime l'appeler par son prénom, comme si c'était un intime, est un philosophe et psychanalyste slovène. On en parle beaucoup en ce moment car je crois qu'il a dédicacé son dernier ou avant-dernier bouquin à Badiou, qui est plus connu sous nos latitudes. Adepte de Lacan, prof, conférencier. Il ne parle pas seulement de philo, quoique,...
A la philo, ce qu'est Kusturica au cinéma.

On en a beaucoup parlé, en ce moment, en raison de ses prises de position sur la démocratie. Tu peux voir de nombreux articles sur idées libertaires (1libertaire.free.fr)

Sinon, comme on parlait aussi de cinéma, j'ai vu que " No country for old men " avait tout raflé. Pour une fois, d'accord avec eux.
Moins sur les autres choix, mais, bon, on va pas pinailler.

Pourquoi cette irrépressible envie d'écrire lacaniens avec 2 n ?

ubifaciunt a dit…

"François Bayrou était invité au "Rendez-vous des politiques" sur France Culture. Catherine Clément lui pose une question sur la psychatrie et la psychanalyse en France. Bayrou se déclare scandalisé par l'état de la psychatrie en France et se prononce brutalement contre le fameux amendement Accoyer, qui visait à marginaliser la psychanalyse au profit des thérapies comportementales et cognitives. Il ajoute que la psychanalyse est un acquis essentiel de notre civilisation, et qu'elle est d'autant plus précieuse qu'elle n'est pas normative. Au contraire, dit-il, elle permet d'exprimer des singularités, de les assumer, elle respecte et cultive la diversité humaine et la démocratie a besoin de cette diversité. Ce point de vue - à l'opposé de celui de Sarkozy et de la droite en général - était d'une précision inhabituelle pour un homme politique. Généralement, ces questions, qui impliquent pourtant des choix de sociétés fondamentaux, ne les préoccupent guère."

chopé je sais plus où ni quand et confirmé par quelques connaissances analystes

birahima2 a dit…

Je vous envoie un cas de logorrhée aiguë lacano-modemienne.
au plaisir

http://www.blogger.com/profile/18265963730551805597

ha ha ha ha
ha ha ha
ha ha ha
ha ha ha

ubifaciunt a dit…

euh oui mais non là en fait...

merci quand même ;-)

j'ai cessé, au moins depuis l'affaire Rosenberg, de croire en la vertu des papiers signés ou anotés...

birahima2 a dit…

c'est pas méchant hein
ça voulait juste dire que quand j'ai lu Lou sur histoiremonamour ( dernier billet), je ne suis pas allée me coucher fâchée
(never go to bed angry)

j'ai rigolé mais rigolé
en plus avec la réponse de Thé
j'ai encore rigolé
c'est grave Docteur, d'aller se coucher avec un fou rire ?

birahima2 a dit…

et donc, comme je ne suis pas complétement cinglée, je te conseille d'aller relire le billet de Primavera ( avant dernier : démograhie d'ancien régime et transition démographique); j'y ai rajouté d'urgence un "commentaire testamentaire", de la part du sous commandant Marcos.
Tu verras, c'était pas la peine que Lou en rajoute sur la question du panachage, déjà bien assez floklorique en ce moment.
Je me comprends Docteur.

ubifaciunt a dit…

Je te comprends et souscris entièrement birahima !!!

Esprit gaulois frondeur et rieur, jusqu'aux étoiles, on n'a plus guère que ça...

(Un peu comme la merveilleuse nouvelle chanson de la Cherahl sur son maillespace -fuck Murdoch-, tout envoyer bouler d'une pichenette, et faire de la simple beauté tout en dentelles)

birahima2 a dit…

http://www.liberation.fr/culture/311327.FR.php

OK, thanks