mardi, janvier 01, 2008

ni voeux ni maitre...

“O quam inimica nobis sunt uota nostrorum !”
Sénèque, à Lucilius, lettre 60

Oh, comme les voeux des nôtres nous sont funestes... Pas de voeux, donc.

Jamais.

Des pensées, des tendresses, des révoltes.

Et la simple assurance d'être là, d'être au monde, et de s'abandonner au risque, à la joie, à la rage.







Ubifaciunt-et-ses-camarades-présentés-ci-dessous vous saluent.








(OST : Wax Tailor - Sometimes)

5 commentaires:

GrandK a dit…

Soleil sur toi quand même cousin! des bisous!

elle a dit…

2000.

Huit.

Above all huit.

elle a dit…

...en déplaise aux Gardes Suisses.

(et à l'épiscopat)

Rat Zinger a dit…

N'en déplaise aux négations multiples.

ubifaciunt a dit…

@ grandk : et pluie aussi et neige, pas encore vu de neige c'te année... et bises !

@ elle : ah ah... 2000 huit !!! (j'y avais pas pensé, tiens...)

@ rat zinger : erbarme dich...