jeudi, avril 10, 2008

le noir pour mourir à Paris...




À la (presque) demande générale, une rareté du camarade Léo (grazie Véro !), avec quelques tofs z'adéquates...




(en rital, per favore)






5 commentaires:

birahima2 a dit…

mince, c'est déjà fini sur les coopératives !
la première de France date de 1901, à Maraussan , près de Béziers. Leur devise :
" Tous pour chacun, chacun pour tous"
En 1905, jaurès l'a visitée.

y'en a plus que la moitié d'il y a dix ans, soit environ 250 parait-il

et puis, tiens, une petite réclame sur celle-là :
http://www.cave-ormarine.com/

ça parle de Picpoul de Pinet, pas de poulet

thé a dit…

Merci pour Ferré, Ubi.
Non pas un sur cent.
Même en Espagne. Et, peut-être surtout en Espagne, maintenant.
Mal à l'aise, Léo, en italien. A l'air de s'appliquer.

thé a dit…

http://www.20minutes.fr/diaporama/325-3-0-Les-pays-pauvres-se-revoltent-contre-la-flambee-des-prix.php

Haïti

thé a dit…

http://www.voir.ca/blogs/francis_hbert/archive/2008/03/06/l-italie-chante-l-233-o-ferr-233.aspx

L'Italie chante Ferré

ubifaciunt a dit…

@ birahima : euh mais euh, j'y connais vraimet rien en coopératives agricoles moi... (à part des vagues souvenirs de la révolte des vignerons et de la fraternisation avec les soldats du 17ème)

@ thé : roooooooh, cimer pour le lien avec Testa et Ferré en rital !