mercredi, octobre 10, 2007

dead flag blues


mon passé est abject
mon présent est invivable
heureusement je n'ai pas d'avenir



(OST : Radiohead - No surprises)

6 commentaires:

el rubab a dit…

sauf que ton avenir deviendra passé, et vu la définition que t'as de celui-ci, je crois que tu peux enlever le "heureusement" dans ta phrase. (j'savais que j'aurais pas du me remettre à philosopher...)
mais dis voir Ubi, je te sens déprimé ces temps-ci; oublies pas que "t'es pas tout seul" quand même comme disait l'autre.
Elle est là, quelque part, elle se morfond aussi en t'attendant un peu de patience morbleu! Dommage que j'ai pas mon anthologie de poésie persane sous la main, sinon je te sortirais de ces vers sur la douleur de la séparation et l'espoir des (re)trouvailles, mon pauw'!
allez, bise l'ami

ubifaciunt a dit…

tiens, à ce propos el rubab, tu peux me mailer le version de "la tendresse" par les yeux noirs si t'as toujours ce magique cd dans tes parages ?

sinon, ça va ;-)...

c'est juste le bonheur d'avoir le droit d'être malheureux, de temps en temps...

el rubab a dit…

ok tu me rassures...
(pour les Yeux noirs je t'enverrai çà ce soir)

ubifaciunt a dit…

oh là là merci, j'avais oublié à quel point le deuxième (llubia) était une merveille absolue digne d'un ederlezi avec un poil plus d'espoir, putain de plein de trucs enfouis et lointains qui remontent... que c'est beau !!!

hellohlala a dit…

Tu noircirais pas le paysage, des fois ?

PS. Ca veut dire quoi OST, à chaque référence musicale ?

ubifaciunt a dit…

nan, c'est pour faire style que des fois je suis vraiment malheureux, et je le suis, des fois ;-)

Original SoundTrack