jeudi, juin 05, 2008

une histoire d'écharpes






Ce mercredi, à Montreuil, des flics arrêtent un sans-pap une demi-heure avant une manif.

LIBEREZ NOS CAMARADES !

Forcément, la manif va devant le comico pour exiger sa libération.

LIBEREZ NOS CAMARADES !

La police nationale de France est à cran.

"Première sommation, deuxième somm..." Charge furieuse, gaz, flashballs tirés à bout portant, matraques et chaussettes à clous, huit personnes se font interpeller dont trois sans-pap.

LIBEREZ NOS CAMARADES !

La tension monte. Vraiment. Jamais vu les flics aussi chauds, méprisants, infects. Que si y avait un concours des plus sales gueules de méchants au monde, ils auraient gagné haut la main, loin devant Lee Van Cleef.

Coups de fil en pagaille à tous le monde, les gosses du quartier rappliquent aussi, les phrases entendues en se baladant entre les odeurs de lacrymos et le grand feu de poubelle condamnent unanimement. La police nationale de France. Passants, commerçants, habitants, militants ; ça dégueule l'exaspération, les vexations quotidiennes, le mot "revanche", de murmure, devient un cri du coeur.

D'ailleurs, c'est la Semaine Sanglante qui, le choc de la première charge passé, monte doucement du trottoir en face du comico. Les mauvais jours finiront, et gare à la revanche quand tous les pauvres s'y mettront...

LIBEREZ NOS CAMARADES !

Arrivée des élus vers 20 h 30. Bientôt tout le conseil municipal, dont la Voynet. Son premier gros truc à gérer depuis qu'elle est maire. Beaucoup l'attendent au tournant. Son positionnement de ce soir, après tous ses appels dans la presse au soutien des sans-pap, est essentiel. Elle le sait. Les écharpes sont de sortie. Pas seulement les tricolores autour des bustes, mais les noires aussi autour des visages alors que la police nationale de France tente de jouer les Cartier-Bresson depuis le toit du comico. Le commissaire claque à la Voynet que ce serait sympatoche qu'elle s'en aille comme ça ils pourront "évacuer au plus vite la place". Elle dit qu'elle reste. Elle appelle le le Conseil Municipal qui se met en première ligne.

Un chefaillon de la police nationale de France dit qu'il va "faire usage de la force". Etonnant. C'est sûr qu'ils plus habitués à ça qu'à faire usage de l'intelligence.

LIBEREZ NOS CAMARADES !

Les flics provoquent comme c'est pas permis, caressent leurs matraques, sautillent derrière leur bouclier, dansent presque. Le feu brûle toujours. Ca tchatche entre les écharpes, ça s'écoute, ça dialogue vraiment. Tentative scandaleuse des flics de se planquer derrière un camion de pompiers pour aller fracasser tout le monde. Elus et cagoules refusent le passage.

LIBEREZ NOS CAMARADES !

La Voynet a réussi à faire rentrer une délégation pour voir les interpellés ainsi qu'une avocate. Les flics donnent leur parole de ne rien faire tant que la délég ne sera pas sortie et que le directeur de la sécurité publique du 9-3 ne sera pas arrivé.

Deuxième charge de flics, sans plus de raisons que la première. Lacrymos, flashballs, grenades assourdissantes. Une partie reste devant le comico, des petits groupes se baladent dans Montreuil invraisemblablement quadrillée par la BAC et les civils. Affrontements sporadiques dans la ville.

Les nouvelles du dedans sont plus ou moins rassurantes. Un sans-pap accusé de violence sur sur policier et un camarde de jet de projectile. Les six autres devraient sortir ce soir. Les flics continuent leur festival de jmelajou.

LIBEREZ NOS CAMARADES !

Deux heures du mat', les six sortent.

Ce soir, la Voynet a mérité qu'on l'appelle Madame. Pourvu que ça dure.

Demain et tous les autres jours, la lutte continue.



LIBEREZ NOS CAMARADES !












7 commentaires:

GrandK a dit…

Jme doutais que t'y étais! :)

Noiz' a dit…

Quant l'Ubi salue une action d'un responsable politique, officiel s'entend, c'est que vraiment, la Voynet, comme il dit, doit avoir été courageuse et ferme. Ca donne envie de croire un peu à une autre politique, comme aurait dit l'Dumond.

ubifaciunt a dit…

@ grandk : Hé hé, je deviens très prévisible ;-)

@ noiz' : Tu m'étonnes, et ça m'arrache vraiment pas la gueule de le penser... les élus et elle au premier chef ont été remarquables, vraiment, ça réchauffe un peu le coeur. Quant à voir si ce n'était pas un pur positionnement électoraliste... M'enfin, vu la soirée d'hier, j'y crois pas trop... J'espère encore...

birahima2 a dit…

qui est-ce qui a fait sauté
l'fourbi !
c'est chéri
chéri
bibi !

birahima2 a dit…

rebonjour Ubi,

si toutefois, tu as le temps d'aller au MHV de Montreuil et ensuite de passer chez Primavera :

http://www.museehistoirevivante.com/programmation/index.htm

birahima2 a dit…

et là :

http://www.musee-saint-denis.fr/

ubifaciunt a dit…

tiens, à propos de lmiens, une video assez représentative de l'ambiance de la manif... amis du flashball à bout portant, bonsoir...


http://www.citizenside.com/gallery.aspx?idpackage=7977